Accords et paroles La Corrida Francis Cabrel

La Corrida

Francis Cabrel

-1
+1
Suggestion: -5

(supprime les barrés)

Tous les outils
annuler
Change la taille du texte.
NON
OUI
Remplace par des accords plus faciles à jouer.
EN
FR
Affiche les acccords français (Do, Ré, Mi…).
NON
OUI
Seul le bas du texte défile, vous laissant ainsi les accords de départ visibles.
NON
OUI
Certaines partitions n’affichent les accords qu’au début. Cet outil tente de les recopier dans l’ensemble du texte.
Marque le tempo à la vitesse que vous souhaitez.
e----------------------------------------
B-10--8----8-----10--8--6--5--8--6--5----
G-------10---10------------------------7-
D----------------------------------------
A----------------------------------------
E----------------------------------------
 Depuis le temps que je patiente dans cette chambre noire
 J’entends qu’on s’amuse et qu’on chante au bout du couloir.
 Quelqu’un a touché le verrou et j’ai plongé vers le grand jour
 J’ai vu les fanfares les barrières et les gens autour.             
 Dans les premiers moments j’ai cru qu’il fallait seulement se défendre
 Mais cette place est sans issue je commence à comprendre.
 Il ont refermé derrière moi ils ont eu peur que je recule
 Je vais bien finir par l’avoir cette danseuse ridicule.
        Est-ce que ce monde est sérieux ?
        Est-ce que ce monde est sérieux ?
 Andalousie je me souviens les prairies bordées de cactus.
 Je ne vais pas trembler devant ce pantin ce minus !
 Je vais l’attraper lui et son chapeau les faire tourner comme un soleil
 Ce soir la femme du torero dormira sur ses deux oreilles.
        Est-ce que ce monde est sérieux ?
        Est-ce que ce monde est sérieux ?  
 J’en ai poursuivi des fantômes presque touché leurs ballerines.   
 Ils ont frappé fort dans mon coup pour que je m’incline.    
 Ils sortent d’où ces acrobates avec leurs costumes de papier ?
 Je n’ai jamais appris à me battre contre des poupées.
              
 Sentir le sable sous ma tête c’est fou comme ça peut faire du bien
 J’ai prie pour que tout s’arrête Andalousie je me souviens.
 Je les entends rire comme je râle je les vois danser comme je succombe
 Je ne pensais pas qu’on puisse autant s’amuser autour d’une tombe.
        Est-ce que ce monde est sérieux ?
        Est-ce que ce monde est sérieux ?
                 ...
 Si si Hombre Hombre Baila baila Hay que bailar de nuevo
 Y mataremos otros Otras vidas otros toros
 Y mataremos otros Venga venga bailar y mataremos otros Venga venga a bailar...
 Traduction du dernier couplet :
 Ouioui homme danse danse. Il faut que tu danse de nouveau
 Et nous tuerons d’autres vies d’autre taureaux
 Et nous tuerons d’autres il se venge venge venge se venge et danse...

La Corrida

Francis Cabrel

La chanson "La Corrida" de Francis Cabrel est une pièce emblématique de la musique française. Écrite et interprétée par Cabrel en 1980, elle fait partie de son troisième album studio, "Sarbacane". La chanson a connu un succès immédiat en France et a été reprise par de nombreux artistes au fil des ans. Dans "La Corrida", Cabrel raconte l'histoire d'un torero espagnol qui se retrouve face à un taureau dans l'arène. Le torero est saisi par l'adrénaline et la passion pour sa profession, mais il est également conscient des dangers et des sacrifices qu'exige la corrida. La chanson explore les émotions contradictoires du torero, son amour pour la corrida et sa peur de la mort. Le texte de la chanson est écrit en vers libres, avec des rimes riches et complexes qui reflètent la complexité des émotions du torero. La musique est également subtile et mélancolique, avec des accents espagnols qui rappellent l'origine de la corrida. La chanson "La Corrida" est une critique de cette tradition espagnole qu'est la tauromachie, mais c'est également une réflexion sur les choix de vie et les sacrifices que nous sommes prêts à faire pour poursuivre nos passions. Cabrel nous invite à nous poser des questions sur ce qui est vraiment important dans la vie, et sur les risques que nous sommes prêts à prendre pour réaliser nos rêves. En écoutant "La Corrida", nous sommes transportés dans l'arène et nous ressentons l'excitation et la peur du torero. Nous comprenons aussi l'importance de la tradition et de la culture dans la vie des gens, et la manière dont ces éléments peuvent nous inspirer et nous guider. En somme, "La Corrida" de Francis Cabrel est une chanson puissante et émouvante qui parle de la passion, de la tradition et des choix de vie. C'est une ode à la corrida et à tous ceux qui sont prêts à prendre des risques pour poursuivre leurs rêves.

D'autres partitions à jouer…