Accords et paroles Le retour de Gérard Lambert Renaud

Le retour de Gérard Lambert

Renaud

-1
+1
Suggestion: +5

(moins de barrés)

Tous les outils
annuler
Change la taille du texte.
NON
OUI
Remplace par des accords plus faciles à jouer.
EN
FR
Affiche les acccords français (Do, Ré, Mi…).
NON
OUI
Seul le bas du texte défile, vous laissant ainsi les accords de départ visibles.
NON
OUI
Certaines partitions n’affichent les accords qu’au début. Cet outil tente de les recopier dans l’ensemble du texte.
Marque le tempo à la vitesse que vous souhaitez.
 Pas d’problème la banlieue peut s’endormir tranquille
 Y s’passera  pas grand -chose dans ses  ruelles  noires
 Ce soir  le fils maudit des grandes cités dortoirs
 Est parti pour Paname dans  sa Simca Mille
 Y va y’avoir du sang sur les murs de la ville
 Alors cessez de rire charmante Elvire           
 Y’a un espèce de chien un vieux loup solitaire
 Qui s’dirige vers Paris son nom : Gérard Lambert
 Lambert c’est un héros alors y’  peut pas mourir
 Avec  lui c’est l’retour de la  grande aventure
 Celle qui fait hurler celle  qui fait frémir
 Dans la  nuit dans le  vent et  dans la froidure
 Dur...             
 C’est pas fini...             
 Il est tranquille peinard au volant d’sa bagnole
 Y s’écoute Capdevielle sur son auto-radio        
 Musicalement il adore euh surtout les paroles
 Quoique des fois y trouve qu’c’est pas assez intello
 À travers l’essuie-glace y’en a qu’un qui fonctionne
 Y’voit la pluie qui tombe sur le périphérique   
 L’a raté la sortie le v’là dans l’bois d’Boulogne
 L’est complètement paumé dans ce lieu maléfique
 Commence à paniquer et surtout y s’énerve
 Il avait un rencard à Paris avec une meuf’
 S’il arrive à la bourre il a perdu l’affaire
 Y manquerait plus qu’y s’fasse arrêter par les keuf’s
 Tintintin attends ça continue attends
 Ça fait maintenant une plombe qu’il se perd dans la nuit
 Voilà l’brouillard qui tombe c’est normal c’est l’hiver
 Pour l’ambiance d’la chanson faut des intempéries
 Faut un climat sordide comme dans les films de guerre
 Tintintin...
 Dans la lueur de ses phares tout à coup soudainement
 Voit passer une silhouette sur le bord de la route
 Enfin un être humain se dit-il en lui même    
 Je vais d’mander mon ch’min à cette âme en déroute
 L’arrête sa Simca Mille auprès d’un arbre en bois
 Et à pieds dans la nuit sous la pluie qui ne cesse
 S’enfonce dans la forêt poursuivant la gonzesse
 Car c’en est une c’est sûr son instinct n’le trompe pas
 T’sa tin tin...    
 Arrête j’ai peur              
 Elle est jeune elle est belle toute vêtue de rouge
 Les cheveux ruisselants sur son visage d’ange    
 Bon sang se dit Lambert le p’tit chaperon rouge
 J’suis un loup solitaire qu’est que j’fais j’me la mange
 Il imagine déjà dans l’panier d’la donzelle
 Le petit pot de beurre pour gran- mère et la galette
 Manque de bol elle avait dans son panier d’dentelles
 Deux pauv’ petites madeleines et une demi-baguette
 Non ? si si !
 OK tu viens chéri pour toi ça s’ra dix sacs   
 À ces mots le Lambert flaira un peu l’arnaque
 Il éclata la tête de cette créature      
 Et s’en fut dans la nuit vers d’autres aventures
 Tintintin...       
 C’est fin la chanson... qu’est finie
 Aouh ouh...

Le retour de Gérard Lambert

Renaud

D'autres partitions à jouer…